Vaisselle
Conseil,  Cosmétique Fais maison débutant,  Esprit critique

La vaisselle, l’impératif cosmétique

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaisselle, l’impératif cosmétique

Mes petits loups, depuis plusieurs articles, nous parlons de tambouille de produits cosmétiques.

Crèmes, lotions, shampooings, parfums, tout ça fait envie !

Acheter les ingrédients ? C’est se faire un petit cadeau pour soi.

Tambouiller ? Un vrai plaisir.

Certains d’entre nous formulent leurs préparations avec grand soin.

Ils passent une demi-heure à choisir la fragrance qu’ils vont ajouter à leurs mixtures et ils sont minutieux au point de doser leurs ingrédients à la pipette.

Mais il faut bien le dire, tout c’est très amusant.

En revanche, une fois notre préparation dans notre pot, et après l’avoir soigneusement étiquetée, il ne reste plus qu’une étape, la moins sexy mais l’une des plus importantes d’entre toutes… La vaisselle !

Ahhhh, la sacro-sainte vaisselle…

Qu’est-ce qu’elle peut être irritante, surtout en cosmétique où nous adorons les phases huileuses… Pppffff… Super…

Pourtant, cette fameuse vaisselle dira beaucoup de vous. Elle illustrera votre rigueur, votre efficacité et même vos convictions.

Une crème faite sans vaisselle est bonne pour la poubelle.

Revoyons ensemble quels sont les piliers qui ont pu vous mener à pratiquer la cosmétique artisanale :

1) Vous tambouillez vous-même car dans le commerce, ils mettent des trucs louches dans les crèmes. Du coup, vous faite vous-même vos préparations pour avoir un contrôle sur les ingrédients.

2) Vous voulez créer une crème qui colle parfaitement à vos besoins.

3) Vous êtes sensible à la cause écologique, aussi, vous voulez fabriquer vos cosmétiques afin de limiter votre impact négatif sur la planète.

4) Vous voulez être autonome dans votre consommation cosmétique.

Peu importe lequel de ces choix vous a conduit à la pratique de la cosmétique « maison ». Dans la pratique vous avez, à tort ou à raison, fait le choix de ne pas acheter des produits réalisés par des cosmétologues diplômés pour choisir de les fabriquer vous-même.

Oh je sais ! Dit comme ça, cela peut sembler paradoxal mais en fait, le fait que vous ayez tort ou raison ne dépend que de la manière dont vous pratiquez la cosmétique et la sacro-sainte vaisselle.

Imaginons une jeune fille que nous appellerons Catherine.

Alors, Catherine n’a pas tambouillé depuis quelques mois et elle souhaite s’y remettre.

Est-ce que Catherine doit sortir son bazar et s’y remettre « comme en 40 » ?

Bien sûr que non mes petits loups !

Non… Du matériel, ça se prépare.

Vous voulez avoir un meilleur résultat chez vous plutôt qu’en achetant vos produits en magasin ?

Ce sera difficilement possible si vous ne respectez pas des règles d’hygiène élémentaire.

Pour commencer, Catherine, elle a la classe, alors elle effectue avec son billot son premier geste pro, elle se lave les mains.

Si toi aussi, comme Catherine, tu veux avoir la classe, tu te laves les mains !

Mais avec quoi te laves-tu les mains ?

Plusieurs choix s’offrent à toi :

-Un savon melt and pour

-Un savon type SAF (Savon A Froid)

– Du savon noir

– Une base lavante liquide

– Un mousseur

Peu importe la manière, peu importe le savon, mais assure-toi que ce lavage de main soit à la fois doux, efficace et qu’il colle à tes convictions. N’utilise pas du savon, quel qu’il soit, avec de l’huile de palme ou de la silicone si tu as des convictions écologiques par exemple

Ensuite vient l’heure du rituel de la sacro-sainte vaisselle !

Hé oui ! La vaisselle après, c’est une obligation, la vaisselle avant c’est avoir du style 🙂 .

Ainsi, on évite un maximum les souillures en tout genre.

Là aussi qu’allez-vous utiliser ?

Il vous faudra, selon vos convictions et vos buts, vous poser les questions suivantes :

– Mon produit vaisselle est-il assez efficace ?

– Mon produit vaisselle n’est-il pas trop onéreux ?

– Mon produit vaisselle est-il naturel ?

– Mon produit vaisselle est-il polluant ?

Pour ce qui est de l’efficacité, il n’y pas grand-chose à ajouter.

Les produits doivent contenir des propriétés dégraissantes afin de pallier le lavage des phases huileuses de vos préparations.

Recette du bloc vaisselle

Je vous propose ici une recette de cake-vaisselle solide, comme un savon. Il vous suffira de frotter votre éponge dessus pour l’utiliser.

Pour ma part, il est stocké dans un vieux pot à confiture que je sors selon mes besoins.

Suivez les instructions suivantes pour fabriquer votre propre liquide vaisselle naturel.

Utilisez les ingrédients suivants, en mélangeant bien entre chaque ingrédient.

SCI (Sodium cocoyl sethonate) 70 g

Cristaux de soude 7 g

Vinaigre 14 g

Bicarbonate de soude 4 g

Eau 4 g

Fragrance de votre choix 27 gouttes

Tous ces ingrédients sont disponibles en magasin bio ou sur les sites spécialisés.

Entreposez votre préparation dans un pot : elle est prête à l’emploi !

Ensuite, on peut tambouiller vous croyez ?

Non ! Tout d’abord, pensez bien à nettoyer votre plan de travail afin de travailler dans des conditions optimales !

Et maintenant est ce que l’on peut tambouiller ?

Perdu… Il faut encore une toute dernière étape.

La désinfection

Pour ce faire, vous pouvez soit :

-Tremper vos ustensiles dans de l’eau bouillante pour cramer la face des microbes (oui, c’est un peu sadique la cosmétique)

– Soit les tuer avec de l’alcool qui doit être au minimum à 70 degrés.

-Pour ma part, j’ai dans ma vitrine cosmétique une vodka qui me sert exclusivement à la désinfection. (La vodka peut être utilisée, car il s’agit d’un alcool neutre).

Comme vous avez pu le constater, la cosmétique artisanale, ça ne s’improvise pas.

Certains aimeront ajouter à ces précautions l’usage de gants et d’une charlotte.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la cosmétique artisanale relève du domaine médical et scientifique, même si c’est à un petit niveau.

Et à ce titre, elle réclame des règles de protection et de la rigueur.

Cela peut paraître barbant comme ça, mais je vous le dis mes petits loups, quand vous avancez vos mimines agiles et propres vers votre plan de travail et vos ustensiles impeccables comme le ferait un chirurgien, alors là, c’est classe…

Et si une tache subsiste, tout comme le docteur Brenan dans la série « Bones », vous lèverez un sourcil désapprobateur.

Car dans votre « labo » de tambouille, vous être seul maître à bord et vous ne tolérez aucune erreur !

Profitez bien, portez-vous bien, aimez et retrouvez- moi bientôt pour un nouvel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage