Conseil Cosmétique Fais maison débutant

Apprendre à réaliser ses cosmétiques en autodidacte

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Introduction

Cet article participe à l’Evénement “l’auto-apprentissage” du blog Chien Ludique dont j’apprécie beaucoup cet article.

Mes petits loups bonjour !

Beaucoup de personnes se posent la question de savoir s’il est concrètement réalisable de fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques. D’autant plus que la plupart du temps, ces mêmes particuliers acquièrent ce savoir en autodidactes, et non pas à travers des formations.

La raison en est simple : il s’agit souvent du prix pharamineux de ces formations. Bien souvent, ces organismes doivent eux-mêmes payer de fortes taxes, ce qui se répercute sur le prix total.

De plus, encore faut-il trouver un organisme qui partage les mêmes valeurs que vous, et soyons clairs : peu d’organismes pourront vous renseigner sur vos spécificités, absolument nécessaires pour réaliser un produit adapté à vos propres besoins.

Bien sûr, beaucoup considèrent que cette activité devrait être dévolue et réservée à des professionnels. Car, il faut bien le dire, l’emploi des matières premières n’est pas toujours sans effet, et certains consommateurs l’oublient trop vite, se mettant parfois en danger.

Mais pourquoi ces consommateurs ne se renseignent-t-il pas ? Tout simplement parce que notre société nous a habitué à être assisté en toutes circonstances par un spécialiste. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais cela nous fait perdre notre esprit critique et notre réflexion quant à l’achat de certains produits – et de leur utilité –, notre indépendance et notre liberté à exprimer nos valeurs, à travers l’achat ou la réalisation d’un produit.

Être autodidacte présente beaucoup d’intérêts ; c’est d’abord acquérir une réflexion sur notre recherche, ensuite se responsabiliser et reprendre en main notre consommation et nos attentes pour en observer enfin les répercussions sur la société.

Je ne peux que vous encourager à être autodidacte. Bien sûr, cela impliquera parfois quelques erreurs. Mais surtout, cela éveillera votre curiosité, votre sens pratique et vos connaissances.

Mais comment devenir autodidacte dans sa consommation cosmétique ?

Tout d’abord, il s’agit d’avoir la réflexion suivante : est-ce que je désire réaliser moi-même mes cosmétiques, ou bien est-ce que je désire avoir une consommation plus raisonnée ?

Si vous décidez de réaliser vous-même vos cosmétiques, voilà une question que vous devrez vous poser : quel est mon type de peau ? Quels sont ses besoins spécifiques ? Quels sont les ingrédients qui répondent à mes besoins? A quel dosage puis-je les utiliser ? Quelle est la texture que je désire pour mon produit ? Une crème ? Une lotion ? Un baume ? Enfin, y a-t-il des consignes de sécurité relatives à l’utilisation des ingrédients que j’ai sélectionnés ? Et pour finir, comment réaliser ma recette ?

Je le sais, cela semble très difficile de prime abord de répondre à toutes ces questions. Néanmoins, pour vous aider, j’ai réalisé un petit guide de 13 pages qui va vous guider pas à pas, pour découvrir tout d’abord votre type de peau et ses besoins affiliés, et ensuite pour vous aider à réaliser votre première crème de jour. Vous pouvez le télécharger gratuitement en chaque fin d’article par un petit encadré qui vous est proposé, ce qui je pense vous sera très utile.

Néanmoins, sachez que le fait de fabriquer ses cosmétiques soi-même nécessitera de votre part beaucoup de recherches de renseignements, beaucoup de lecture, et beaucoup de pratique. Ne dépensez pas trop d’un coup, au risque de vous perdre dans un gouffre financier. Commencez par un simple kit ou une recette très simple, ne nécessitant que peu d’ingrédients. Si vous voulez pratiquer cela au quotidien, bien sûr, cela vous demandera à la fois plus de temps et plus d’argent. Mais si votre consommation est minime et que vous ne partez pas dans tous les sens, économiquement, cela peut se révéler très intéressant.

Une astuce très utile : quand vous trouvez une information, n’hésitez pas à la vérifier via plusieurs sites internet, car de nombreuses bloggeuses se transmettent ce qu’elles savent, et peuvent parfois se tromper. Vérifiez donc auprès de plusieurs sources et pourquoi pas, auprès de groupes Facebook spécialisés dans le domaine.

Les chaînes YouTube pourront également vous fournir des tutoriels sympathiques qui pourront vous aider à la réalisation de vos propres cosmétiques. Par exemple, la chaîne « l’essentiel », de Julien vous guidera dans la réalisation de produits simples avec peu d’ingrédients, mais de qualité. Pour ce qui est des fiches techniques, je vous conseille le site « Aroma-Zone » ; même si vous n’achetez pas chez eux, leurs fiches sont très complètes, elles vous donneront des informations aussi bien sur les dosages que sur la miscibilité du produit dans l’huile (ou dans l’eau), ainsi que leurs caractéristiques.

Si au contraire, vous voulez continuer à acheter des cosmétiques, mais avec une consommation plus réfléchie, vous allez devoir vous intéresser à la composition des produits du commerce.

Vous allez étudier les différentes familles de polluants, le système endocrinien et ses perturbateurs, ainsi que les allergènes et les divers conservateurs. Mais bien entendu, vous devrez aussi connaître votre type de peau et vos besoins pour savoir quel est le produit qui correspond le mieux à vos attentes. Si vous le désirez, vous pouvez également étudier le greenwashing, le neuromarketing, ainsi que toutes les astuces mises en œuvre pour vous faire acheter un produit… Ou comment inscrire dans votre cerveau des qualités que le produit ne possède pas.

Conclusion

L’autodidactisme est la porte de la liberté et de l’indépendance. Cela vous permettra une réflexion sur ce que vous désirez ou non, et surtout sur la bonne manière de l’obtenir. Cette passion, qui est la cosmétique maison, vous apportera des connaissances dans de nombreux domaines, tels que la botanique, la chimie, la cuisine, le corps humain à travers le fonctionnement de la peau, ou encore le fonctionnement du système endocrinien. En étudiant davantage, vous acquerrez même un peu de sociologie et de psychologie. Car quoi de plus psychologique finalement que le paraître ?

Faire soi-même ses cosmétiques relève aussi du développement personnel. Être autodidacte permet de se rendre compte à la fois de ses propres capacités et de ses propres lacunes. C’est un cheminement que l’on fait avec soi-même, dans l’optique de partager avec les autres. Pour ma part, je ne vois que des avantages à être autodidacte. De plus, rien ne vous empêche de suivre une formation par la suite. Mais d’après moi, la formation doit être la frontière entre le loisir et le professionnel. En effet, pour assimiler des petites choses du quotidien pour mieux vous connaître et acquérir des compétences, l’autodidactisme sera plus que suffisant. Ce n’est que pour entrer finalement dans un cadre légal, ou pour proposer des services en toute conformité à d’autres personnes, que la formation prend tout son sens car elle permet de poser une certaine sécurité lorsque vous proposerez vos services.

Mais si ce n’est pas votre objectif, celle-ci ne sera pas forcément nécessaire. En revanche, pour partager votre savoir en tant que non-professionnel, vous avez le devoir de toujours faire preuve de bon sens et de vous protéger, ainsi que ceux avec qui vous partagerez votre passion. Nous en revenons ainsi au sens de la responsabilité. Oui, un autodidacte peut être pourvu d’énormes compétences et d’un très grand savoir et non, cela ne nécessite pas forcément de diplômes. Ce que cela nécessite, en revanche, c’est de se montrer responsable.

Comme le dit Gandalf, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » … Rien n’est plus vrai en ce qui concerne l’autodidactisme.

Alors mes petits loups, soyez autodidacte, soyez mature, prudent, curieux, responsable et innovant.

Bref, soyez vous, une personne de votre temps, qui n’oublie ni ses intentions, ni ses rêves et ses valeurs et qui les concrétisent à travers une belle pratique, et pourquoi pas celle de la cosmétique.

Je vous souhaite une excellente journée, remplie d’expériences à venir. J’espère que vous aurez le plaisir de partager vos expériences avec d’autres pour les mener au bon sens, à la responsabilité et au savoir, et cela de la plus belle des manières citoyennes qui soit : le partage.

J’espère que cet article vous aura plu. A bientôt de vous retrouver, bonne journée à tous et portez-vous bien !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.