Avis produit Conseil Cosmétique Fais maison débutant

Abolir la transpiration, la méthode naturelle

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Introduction

Mes petits loups bonjour ! Thème du jour la transpiration. Ah ! Les mauvaises odeurs qui viennent nous enquiquiner ! Que ce soit à cause du stress, d’une longue journée, d’un pull trop chaud, ou encore d’une belle journée d’été… Dans tous les cas, cela peut être gênant, certaines personnes sont même en souffrance face à une transpiration excessive.

Mais la transpiration, bien que désagréable, est loin d’être inutile. Elle rafraîchit nos corps, mais elle sert surtout d’exutoire. C’est-à-dire que notre corps se sert de la transpiration afin que nous puissions évacuer un grand nombre des toxines accumulées dans notre corps. Il est donc important de pouvoir transpirer en toute liberté.

Alors, parlons un peu des moyens en mis en œuvre pour éviter d’être incommodé par les mauvaises odeurs engendrées par la transpiration. Tout d’abord, précisons que ces mauvaises odeurs sont le fruit des bactéries contenues dans la transpiration, et non pas de la transpiration elle-même.

Les solutions contre la transpiration proposer par le commerce sont elles satisfaisantes?

L’alternative la plus courante proposée par le commerce standard sont les déodorants réalisés à partir d’aluminium. C’est une molécule assez large, car elle va boucher les glandes sudoripares par lesquelles s’écoule la transpiration. Les déodorants du commerce sont donc non pas des déodorants mais des anti-transpirant. Ils ne permettent pas la libre circulation de la transpiration, et au contraire, bloque son accès vers la sortie.

Quel est le problème avec cette façon de concevoir les anti-transpirants ? On a pendant un moment pensé que l’aluminium était responsable du cancer du sein, cela à cause d’une recrudescence des cas de cancer, localisés à l’endroit où sont appliqués les cosmétiques anti-transpirants.

Entre-temps, des études ont été réalisées et ont démontré que l’aluminium n’est aucunement responsable de la recrudescence de ces cancers.

En revanche, une autre théorie pourrait expliquer ce phénomène. La théorie serait celle-ci : l’aluminium contenu dans le déodorant commercial boucherait les glandes sudoripares, ainsi les toxines contenues dans la sueur, au lieu de sortir librement, resteraient bloquées à l’intérieur du corps, dans la zone de l’aisselle par exemple, créant ainsi potentiellement les conditions favorables à la survenue d’un cancer.

Cette théorie n’est, à l’heure actuelle, pas encore vérifiée, et la recrudescence des cancers au niveau des aisselles continue.

Même si l’aluminium n’a pas démontré sa responsabilité dans l’apparition des cancers, il est quand même intéressant de chercher une autre alternative, qui permettra à la sueur et aux toxines de sortir du corps en toute liberté. Dans tous les cas, cela sera meilleur pour notre santé non ?

Alors, quels sont les remèdes possibles ?

La pierre d’alun

C’est une pierre cristalline, qu’il faut humidifier avant de la passer sous l’aisselle. Elle est antibactérienne et peut donc éliminer les odeurs dues à la transpiration.

Attention mes petits loups, il est très important de préciser qu’il existe deux sortes de pierre d’alun :

-Le pierre d’alun naturelle, que vous reconnaîtrez facilement puisque dans dans la liste des ingrédients vous pourrez lire :

Alun de potassium

  • Une pierre d’alun artificielle, aussi connu sous le nom de

Ammonium d’Alun.

L’ammonium d’Alun et exactement comme l’aluminium présent dans les déodorants du commerce, cela ne présente donc aucun intérêt de la choisir comme déodorant.

De plus, elle relève du greenwashing, utilisant à tort l’argument du naturel et du sain, alors qu’elle ne présente aucun avantage par rapport aux différents produits proposés dans le commerce.

Pour ce qui est de la pierre d’Alun naturelle, cela se complique… Il faut bien se souvenir que dans la pierre d’alun, qu’elle soit naturelle ou artificielle, la molécule présente n’est autre qu’une forme d’aluminium… Cependant, les partisans de la pierre d’Alun naturelle vont avancer comme argument que la molécule d’aluminium est plus petite et qu’à ce titre, elle ne bouche pas les glandes sudoripares, et permet donc la libre circulation de la sueur. Mais il faut tout de même préciser qu’à l’heure actuelle, en 2019, il n’existe aucune étude prouvant que la pierre d’alun a un effet moindre que l’aluminium présent dans le commerce.

Aussi, je vous laisse juger par vous-même si vous considérez qu’elle peut représenter une alternative intéressante. Pour ma part, je décide de me détourner de la pierre d’alun, qui d’après moi, est plus un argument de vente qui s’appuie sur du greenwashing plutôt qu’une alternative intéressante. Toutefois, personne ne saurait dire si j’ai raison ou tort ; je vous laisse donc vous faire votre propre opinion.

L’huile de coco

Cette solution concerne les personnes qui ont une sudation très faible. Pour elles, l’huile végétale de coco peut-être une alternative intéressante avec une bonne odeur 100 % naturelle.

L’huile essentielle de palmarosa

Une autre solution est l’huile essentielle de Palmarosa : elle est antibactérienne et à ce titre, elle va supprimer les odeurs dues à la sudation. Je l’ai testé pendant plusieurs mois et il y a deux choses essentielles à garder à l’esprit : il faut se rappeler que comme pour tout usage d’huile essentielle, cela empêchera son utilisation quotidienne à cause de la fenêtre thérapeutique. Je rappelle que la fenêtre thérapeutique est le jour où l’on ne doit pas utiliser l’huile essentielle (au moins un jour par semaine). De plus, l’odeur a tendance à rester sur les vêtements.

Mon choix: Le Fresh Up

Pour ma part, pour mon déodorant, j’ai choisi la carte du consommateur averti.Maintenant je vais vous parler du déodorant que j’utilise moi-même depuis plusieurs années. Il s’agit du déodorant solide de la marque Pachamamaï. Il se nomme « fresh up » et il est labellisé Slow Cosmétique. Ce déodorant solide se présente dans un petit carton qui signale que le déodorant est Slow Cosmétique. L’emballage est biodégradable et il possède également le label crulty free.

Ce déodorant contient de l’argile, de la cire émulsifiante, candelilla d’argent, des huiles essentielles de vétiver, de pamplemousse, de géranium et de sauge.

Son efficacité est redoutable ! Il suffit de le mouiller un peu à la façon d’un savon, et de se l’appliquer sous les aisselles ; personnellement, il tient aisément toute la journée sur moi. En plus,il dure facilement plusieurs mois et il est très long à écouler.

Bonne nouvelle les gothiques!

Il ne tache pas les vêtements et ne laisse pas d’odeur désagréable. D’ailleurs, son odeur, parlons-en ! Elle est assez légère, fine est discrète. Personnellement, je la trouve légèrement poivrée.

Comme tous les produits à base d’huiles essentielles, il faut respecter une fenêtre thérapeutique ; il faut d’ailleurs veiller à ne pas avoir de problème hormono-dépendant, vu que je note la présence de sauge qui, rappelons-le, est un « œstrogène-like ».

Ce déodorant est l’un des chouchous de ma routine : facile, efficace, éthique et économique, je ne vois aucune raison de chercher ailleurs.

De plus, j’aime beaucoup la marque et j’ai eu la chance de rencontrer la personne qui en est à l’origine. Je la trouve aussi simple et efficace que ses produits. Je sais donc que ceux-ci sont réalisés avec un bel esprit et c’est le genre de fournisseur à qui j’ai envie de faire profiter de mon pouvoir d’achat.

Si vous cherchez un déodorant, vous pouvez aller vers celui-ci, c’est une valeur sûre, je vous le conseille chaleureusement.

Conclusion

Cet article vous aura plu? Il vous a mis au clair sur les différentes alternatives qui existent en matière de déodorants? N’hésite pas à le partager!

Je vous souhaite une bonne journée et vous dis à très bientôt pour un nouvel article.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.